Relitrans, transnationalisation religieuse des Suds : entre ethnicisation et universalisation Relitrans, transnationalisation religieuse des Suds : entre ethnicisation et universalisation
 
  Accueil L’équipe Le projet Actualités Liste des ouvrages de références Partenaires Photographies & Base de données  
Accueil > Modalités et mouvances religieuses > Ifá
Ifá
 

Auteur : Nahayeilli Juárez

Ifá est un système de divination yoruba qui est pratiqué au-delà des frontières de l’actuel Nigeria, lieu souvent considéré comme son origine (ville d’Ilé-Ifé) ou point principal de diffusion. En plus de l’oracle, Ifá fait également référence à l’orisha Orunmilá (appelé à Cuba, Orula), divinité de la divination, du destin, de la sagesse. Les initiés au culte d’Ifá, ceux qui maîtrisent l’oracle, sont appelés babalawo (père du secret, du mystère) ou, lorsqu’ils sont des femmes, iyanifá/iyaonifá. En réalité l’accès des femmes à cette prêtrise est restreint et il s’agit donc d’une arène rituelle à prédominance masculine, en particulier en ce qui concerne l’initiation aux secrets d’Odu, l’épouse mythique d’Ifá, dont la représentation matérielle est jalousement gardée par ceux qui la possèdent (exclusivement les babalawo olodu), car révéler ses secrets est censé provoquer la mort. Aujourd’hui, cet aspect constitue le sujet le plus controversé parmi les pratiquants de la religion des orisha en Amérique où le babalawo prétend occuper le sommet de l’organisation hiérarchique au sein de certaines religions « afro-américaines » d’origine yoruba comme la santería ou l’orisha-voodoo. Cette position est parfois justifiée par la référence à la mythologie du panthéon yoruba selon laquelle il est dit qu’Orunmilá/Orula aurait été « témoin de la création ».

Tous ceux qui se font initier à Ifá (itefa, deux mains d’Ifá) doivent passer un premier grade d’initiation et posséder le fondement correspondant, c’est-à-dire « une main » (un jeu de noix de palme sacrées) de Orunmilá/Orula (awo fakan pour les hommes et kofá pour les femmes). Ce fondement est représenté la plupart du temps par une soupière dans laquelle se trouvent des noix de palme sacrées (ikín Ifá, en général au nombre de 16 pour les hommes), qui symbolisent Ifá. Cette soupière est accompagnée d’un bracelet de perles de couleurs (idé) représentatives d’Orunmilá : jaunes et vertes (Cuba) ou marron et vertes (Nigeria et plus récemment Cuba). Cette première initiation, accessible tant pour les hommes que pour les femmes, n’implique pas la prêtrise. On peut en effet vénérer Orula/Orunmilá sans posséder par ailleurs la compétence rituelle permettant d’utiliser et de manipuler l’oracle d’Ifá. Ceux qui sont consacrés en Ifá reçoivent deux « mains » avec l’ensemble des ikines qui sont utilisées pour la divination.

L’oracle d’Ifá est un système de divination composé de 16 figures de base dont le nombre total de combinaisons est de 256 signes (odu Ifá) obtenus soit à travers la manipulation des ikines ou noix de palme, soit du tirage de la chaînette ou opelé (appelé à Cuba, ékuele), formée par huit moitiés de coques de noix de coco (ou d’autres matériaux) à la superficie concave et convexe. Les signes se forment à partir de la combinaison de tétragrammes parallèles qui sont associés à des conseils, des prédictions, des sacrifices, des chants et des offrandes qui visent à assurer la bonne fortune des consultants.

JPEG - 85.6 ko
Les ikines et le plateau divinatoire où sont inscrits les odu Ifá. Initiation de novices cubains et mexicains par des babalawo nigérians, La Havane, 2006. Photo de Kali Argyriadis.

On mentionne souvent la suprématie de l’oracle d’Ifá sur d’autres « systèmes frères » de divination (comme l’oracle des cauris, ou dilogún). L’ensemble des odu-Ifá et les histoires, les vers et les chants qui y sont associés constituent un corpus qui tend à être présenté comme l’équivalent des livres sacrés d’autres religions.

Bibliographie

Abimbola, Wande, 1975, (ed.) Yoruba oral tradition. Poetry in music dance and drama, Universidad de Ife, Ile Ife, Nigeria.

idem, 1976, Ifá. An exposition of Ifá Literary Corpus. Oxford University Press, Ibadan.

idem, 1997, Ifá Will Mend Our Broken World : Thoughts on Yoruba Religion and Culture in Africa and the Diaspora, Roxbury, MA, Aim Books.

ARGYRIADIS, Kali et CAPONE, Stefania, 2004, "Cubanía et santería. Les enjeux politique de la transnationalisation religieuse (La Havane-Miami)", Civilisations, n° 1, p. 127-211.

Bascom, William, 1991 [1969], Ifa Divination : communication between Gods and Men in West Africa, Indiana University press, Bloomington/Indianapolis.

Capone, Stefania, 2005, Les Yoruba du Nouveau Monde. Religion, ethnicité et nationalisme noir aux États-Unis, Karthala, Paris.

idem, 2011, "Le pai-de-santo et le babalawo : interaction religieuse, malentendus et réarrangements rituels au sein de la religion des orisha", in Kali Argyriadis et Stefania Capone, La religion des orisha. Un champ social transnational en pleine recomposition, Paris, Hermann, pp. 53-95.

Farounbi Aina Mosunmola Adewale-Somadhi, 1993, Fundamentals of the Yoruba Religion (Orisa Worship), Ile Orunmila Communications, San Bernardino, CA.

Gobin, Emma, 2007, "« Innovation », circulation, fragmentation. Ethnographie d’un conflit religieux à La Havane", Ateliers d’Anthropologie, n° 31, LESC.

Johnson, Samuel, 1921, The History of Yorubas, Lagos, CSS Bookshop.

Konen, Alain, 2009, Rites divinatoires et initiatiques à La Havane. La main des Dieux, Paris, L’Harmattan.

Matory, James Lorand, 1998, “Trasatlãntica, 1830-1950”, en Horizontes Antropológicos, año, 4, núm. 9, octubre, pp. 263-292.

idem, 2001, “El nuevo imperio yoruba : textos, migración y el auge transatlántico de la nación lucumí”, en HERNÁNDEZ Rafael y John H. COASTWORTH (coord.) Culturas encontradas : Cuba y los Estados Unidos, CIDCC Juan Marinelo, La Habana /DRCLAS Universidad de Harvard, pp. 167-188.

Peel, J. D. Y., 2000, Religious Encounters and the making of the Yoruba, Indiana University Press, Bloomington/ Indianapolis.

 
Rechercher
 
 

à lire aussi
 

Santería
Palo-monte
Spiritisme
Religion yoruba
Candomblé
Umbanda
Kimbanda
Batuque
Orisha-Voodoo
New Age
Organisation rituelle huichole (Wixarika)
Mexicáyotl/mouvement de la mexicanité/mexicanisme
La néo-mexicanité
Concheros
Fêtes de mayordomía ou système de charges religieuses
Pentecôtisme
Eglise du Christianisme Celeste (Celestial Church of Christ)
Eglise Universelle du Royaume de Dieu
Eglises indépendantes africaines
Eglise de Pentecôte (The Church of Pentecost)
Christianisme africain
Centre d’Évangélisation Bethanie
Prophétismes et prophètes africains
Assemblées de Dieu
Spécialistes Traditionnels Meso-américains

 
 
 

Accueil | L'équipe | Le projet | Actualité | Bibliographie | Partenaires | Photographies | Contacts
Plan du site | Mentions légales | Espace réservé | Administration | Suivre la vie du site RSS 2.0