Le laboratoire mixte international AMIR « Activité minière responsable : enjeux, défis et solutions » (LMI AMIR) en particulier et les différents acteurs académiques engagés dans la Communauté de Savoirs GéoD (IRD)  encouragent leurs partenaires du Nord comme du Sud, à soutenir la motion soumise aux membres de l’Union internationale pour la conversation de la nature (UICN), qui sera présentée lors du Congrès de la nature organisé du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille.

Logo LMI AMIR

© IRD

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) organise, du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille, le Congrès mondial de la nature.

Cet événement exceptionnel est une étape importante avant les conférences cruciales des Nations unies sur la biodiversité et le climat, COP15 et COP26. L’Institut de recherche pour le développement (IRD) et ses partenaires, qui ont fait de la biodiversité une de leur préoccupation majeure, sont pleinement mobilisés dans cette nouvelle édition du Congrès.

Les objectifs

Au terme d'un long processus de dialogue entre les membres de l’UICN, 128 résolutions et recommandations relatives à la protection et gestion de la biodiversité seront définitivement adoptées. A ce jour, 109 ont déjà été validées par vote électronique. Les autres seront soumises à discussion lors du congrès, dont la motion 67 portant sur la réduction des impacts de l'activité minière sur la biodiversité.

L’action du réseau « Activité minière responsable et développement durable » (AMR2D) du programme ACE Partner

Dans la continuité de la feuille de route globale de recherche-actions que nous avons signé à Niamey, lors de la rencontre AMR2D ACE Partner – qui avait réuni avec succès une centaine d'acteurs de l'Afrique de l'ouest autour des ACE Mines et environnement miniers – et en collaboration avec la communauté de savoir GéoD IRD, nous avons travaillé à une proposition de motion  avec des recommandations fortes.
Cette motion 67, sera discutée et partagée avec l’ensemble des acteurs internationaux académiques, institutionnelles et de la société civile, afin que certaines ou toutes les recommandations puissent être intégrées au texte final.

Les proposants

Les porteurs de ce travail sont les membres du réseau AMR2D/ACE Partner – à savoir l’Institut de recherche pour le développement (IRD), et les centres d’excellence africains de Côte d'Ivoire, du Niger et de Guinée.
Les correspondants IRD pour cette motion sont Grégory Giraud, responsable du projet ACE Partner, IRD, Laurence Maurice, Conseillère scientifique auprès de la gouvernance IRD sur le défi «Géoressources et Durabilité », et Fabrice Colin, référent scientifique du réseau AMR2D ACE Partner, IRD CEREGE Rabat, Maroc, et co-directeur du LMI AMIR, université Mohammed V de Rabat.

Les directeurs des trois CEA sont :

  • Alphonse YAO, Mines et environnement, Institut polytechnique Félix Houphouët Boigny, Yamoussoukro, CÔTE D’IVOIRE,
  • Mory KOUROUMA, Mines et sociétés : Institut supérieur des mines et de géologie, Boké, GUINEE,
  • Ousman MAHAMDOU, Mines et environnement minier, Ecole des mines de l’industrie et de la géologie, Niamey, NIGER.

Retombées presse

2/09/2021 - Le Monde

10/09/2021 - Le Monde