Sommaire

Le 9 juin 2022 a eu lieu, à Tunis, le lancement officiel de la JEAI TANIT «Transition Alimentaire et Nutritionnelle Intégrée en Tunisie»

Depuis les dernières décennies dans les pays d’Afrique du Nord et Moyen Orient et en particulier en Tunisie, dans le contexte de la transition alimentaire et nutritionnelle, des changements majeurs dans les modes de vie se sont opérées (notamment en lien avec la transformation des systèmes alimentaires). Il en a résulté une augmentation rapide et importante du surpoids, de l’obésité et des maladies chroniques associées, dont la prévention est une priorité de santé publique. Depuis les années 1990, en Tunisie, un nombre significatif d’études épidémiologiques ou de systèmes de collecte de données de routine ont conduit à collecter des données sur ce thème.

La séance inaugurale de la JEAI a été réalisée par Hanen Ben Smail, directrice du département des industries agro-alimentaire de l’INAT, Jalila El Ati, cheffe du service « Etudes et planification » et du laboratoire de recherche SURVEN à l’Institut national de nutrition et technologie alimentaire (INNTA), Pierre Durand de Ramefort, attaché de coopération scientifique et universitaire à l’Ambassade de France en Tunisie, Mohamed Ali Marouani, représentant de l’IRD en Tunisie, Yves Martin Prével, directeur du département Santé et Société de l’IRD, Hayet Moussa, enseignante chercheur à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (ISSHT) et Myriam Razgallah Khrouf directrice de la recherche médicale au Ministère tunisien de la Santé. 
  
La journée s’est poursuivie par différentes interventions. Jalila El Ati a présenté le contexte de la transition alimentaire de la région MENA tandis que l’intervention d’Yves Martin-Prével a porté sur les systèmes alimentaires durables comme enjeu de santé mondiale. 

Les enjeux et le positionnement de l’IRD pour une science ouverte (Jean-Christophe Desconnets, directeur de la Mission pour la science ouverte à l’IRD) et les outils de partenariat équitable qu’offre l’Institut (Yves Martin-Prével) ont été également présentés. 

Enfin, Hajer Aounallah Skhiri, directrice de l’Institut national de la Santé (INS) et responsable de la JEAI a exposé les objectifs de travail de la JEAI au côté de Pierre Traissac (UMR MoISA), correspondant IRD de la JEAI.