Laure Vaitiare André (Sorbonne Université / IRD) soutiendra sa thèse le vendredi 3 décembre 2021 à 9h en salle 1 de l'IRD en Nouvelle-Calédonie — en visio le jeudi 2 décembre à 23h pour Paris —  sur le thème "Planification systématique pour la gestion des lagons perlicoles du Pacifique Sud suivant une approche multicritère (biodiversité, ressources, usages, ciguatoxicité)".

Mener des actions efficaces de conservation et gestion durable des ressources est capital. La Planification Systématique de la Conservation (PSC) identifie les zones répondant de manière optimale au compromis entre objectifs de conservation et coûts induits, apportant aux gestionnaires un support de décision transparent. Pourtant, l’état de l’art mené indique une tendance de la PSC marine en Océanie à être trop académique par rapport aux besoins locaux, révélant plusieurs thématiques orphelines, pourtant cruciales localement.

Cette thèse vise à combler cette lacune en examinant 4 questions de recherche, appliquées à trois lagons de Polynésie française :

1. Comment intégrer la ciguatéra en PSC ?

2. La PSC peut-elle guider la gestion perlicole ?

3. La PSC peut-elle contribuer utilement à la gestion traditionnelle ?

4. Comment concevoir avec la PSC des stratégies de diversification d’activités ?

Connectée aux problématiques des gestionnaires, aux critères locaux et basée sur des données spatiales issues d’enquêtes auprès des pêcheurs, cette thèse formalise une nouvelle méthode pour intégrer la ciguatéra à la PSC et produit des résultats originaux à coûts minimisés. Deux aspects forts se dégagent : optimiser la gestion traditionnelle des pêches et identifier des zones de réintroduction d’huîtres perlières. Ceci confirme l’intérêt pratique et le choix initial d’une approche « think globally, act locally ».

Dans un contexte où les engagements pour la conservation et la gestion durable se multiplient, la PSC s’avère être un précieux outil pour réduire l’écart entre recherche et action en proposant, en lien avec les gestionnaires, des réponses locales adaptées.

 

Directeurs de thèse

  • Serge Andréfouët, IRD, UMR Entropie
  • Mireille Chinain, Institut Louis Malardé, UMR EIO

 

Composition du jury de thèse

  • Eric Thiebaut, Professeur, Sorbonne Université, Roscoff — Président du jury
  • Hiroya Yamano, Professeur, National Institute of Environmental Science, Japon — Rapporteur
  • Johann Bell, Professeur, University of Wollongong, Australie — Rapporteur
  • Kirsten Oleson, Assistant Professor, University of Hawaii, USA — Examinatrice
  • Serge Andréfouët, Directeur de Recherche, IRD Nouméa — Directeur de thèse
  • Mireille Chinain, Directrice de Recherche, ILM Tahiti — co-Directrice de thèse
  • Simon Van Wynsberge, Cadre de Recherche Ifremer Nouméa — Invité
  • Vetea Liao,  Gestionnaire, Direction des ressources Marines, Tahiti — Invité

 

Partenariat et financement

  • Sorbonne Université ;
  • Délégation à la Recherche de la Polynésie Française ;
  • ANR MANA.

Le nombre de place étant limité, la soutenance est également ouverte à tous sur Zoom :

ID de réunion : 873 2216 6891

Code secret : UFR918