Sommaire

SEAGAREMED

Contexte : 

Les mégots de cigarettes, qui sont les principaux déchets plastiques retrouvés dans l’environnement, peuvent représenter jusqu’à 40 % des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée. Chaque année, plus de 6000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde, pouvant conduire à plus d’un million de tonnes de mégots rejetés dans l’environnement. Malheureusement, ces mégots composés principalement de matière plastique sont très faiblement biodégradables. En outre, ils contiennent de nombreux composés toxiques issus de la combustion qui peuvent menacer les organismes vivants. Pourtant, nous connaissons actuellement très peu de choses sur le devenir des mégots dans les écosystèmes marins et leur impact sur la faune et la flore marine.

 

Objectifs : 

Le projet SEAGAREMED vise à :

  • Surveiller les mégots de cigarettes le long des plages/côtes méditerranéennes,
  • Evaluer l'impact des mégots de cigarettes, et des composés chimiques libérés, sur les organismes marins,
  • Sensibiliser à l’impact environnemental des mégots de cigarettes.

 

Partenaires : 

 

Thématiques : 

Pollution marine ; écosystèmes marins ; contaminants; écologie microbienne; Méditerranée

Publication :

 

Quéméneur, M., Chifflet, S., Akrout, F., Bellaaj-Zouari, A., & Belhassen, M. (2020). Impact of cigarette butts on microbial diversity and dissolved trace metals in coastal marine sediment. Estuarine, Coastal and Shelf Science, 240: 106785. doi: 10.1016/j.ecss.2020.106785

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0272771419310741