Mis à jour le 27/04/21

Pour de nombreuses maladies infectieuses, causées par des agents pathogènes, la seule vision médicale comprenant l’hôte humain et l’agent pathogène ne suffit pas à comprendre leur transmission, ni à concevoir des stratégies de prévention et de lutte pertinentes et durables. La pandémie de COVID-19 en constitue une criante illustration. Des chercheurs de l'IRD et leurs collègues du CIRAD illustrent l'intérêt d'une approche One Health au travers de l'exemple des maladies tropicales négligées. 

L’approche « One Health » repose sur une analyse puis une intervention au niveau écosystémique, et non plus par maladie. Elle permet d’identifier des facteurs environnementaux liés à la transmission ou à l’émergence de ces maladies et ainsi de développer des stratégies globales et intégratives de prévention et de lutte prenant en considération aussi bien le facteur environnemental que les conséquences sanitaires, sociales, environnementales et économiques. 

Il est primordial de développer des stratégies innovantes de santé publique intégrées, multi et interdisciplinaires prenant en compte les interactions entre la santé animale, humaine et l’environnement ainsi que les représentations et perceptions de la maladie et des mesures de riposte spécifiques à chaque communauté.

Si ce type de stratégies doit être envisagé à un niveau global, l’IRD et le CIRAD estiment fondamental qu’elles soient coconstruites avec et appropriées par les acteurs et partenaires nationaux afin de prendre en considération les besoins, réalités et savoirs locaux, sur la base de partenariats équitables multi-acteurs (académiques, autorités nationales, société civile et secteur privé privées recherche, enseignement supérieur et développement). Afin d’engendrer un impact significatif sur la prévention et la surveillance des maladies infectieuses d’origine animale, ces stratégies doivent être élaborées dès le début en vue d’une mise en œuvre pérenne sur le long terme, et s’inscrire dans le cadre de la science de la durabilité.

Une approche One Health s’impose pour atteindre les objectifs d’élimination des Maladies tropicales négligées.?20 maladies qui affectent plus d'un milliard de personnes dans 150 pays, majoritairement (mais pas seulement) en Afrique, en Asie et dans les Amériques

Note rédigée par Philippe Solano (directeur de recherche, parasitologue – INTERTRYP – IRD) avec la contribution de :

Pour l’Institut de recherche pour le développement : Yves Martin-Prevel (directeur du département santé et sociétés), Benjamin Roche (conseiller One-Health auprès de la PDG de l’IRD – UMR MIVEGEC), Cécile Grimaldi (chargée de mission santé mondiale – service des partenaires et bailleurs internationaux –SPBI) et Anne-France Piteau (responsable du SPBI) ; Veerle Lejon (UMR INTERTRYP), Etienne Waleckx (UMR INTERTRYP), Jean-Mathieu Bart (UMR INTERTRYP) et Vincent Jamonneau (UMR INTERTRYP)

Pour le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) : Sophie Thévenon (UMR INTERTRYP)