Sommaire

Lundi 11 mars 2024, Pascal Olivard, Président de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD, ont signé un nouvel accord-cadre de coopération scientifique, pour une durée de quatre ans.

Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l'IRD et Pascal Olivard, Président de l'UBO, signent l'accord-cadre, le lundi 11 mars 2024.

© UBO

Des enjeux et objectifs communs en matière de R&D

Co-tutelles de plusieurs unités mixtes de recherche, et partenaires au sein de différentes plateformes analytiques, l’UBO et l’IRD partagent des préoccupations et objectifs conjoints en matière de recherche marine et de développement. D’où l’ambition de mener ensemble des programmes de recherche et des actions spécifiques au sein des unités mixtes, ainsi que de renforcer la création de dispositifs notamment les laboratoires mixtes internationaux de l’IRD (LMI). 
Les deux organismes ont par ailleurs tous deux la conviction que leurs programmes de recherche doivent être renforcés par des actions d’étude, de formation et de valorisation de leurs résultats et du transfert technologique, menées en collaboration. 

« Nous fondons notre partenariat sur des valeurs éthiques communes. Nous souhaitons notamment répondre aux objectifs de développement durable dans nos actions conjointes en matière de recherche et de développement, en France, en Europe et à l’international », affirme Pascal Olivard, Président de l’Université de Bretagne Occidentale. 

« Ce partenariat nous permet de s’ancrer encore davantage sur le territoire brestois et de développer des actions de recherche et formation communes avec l’Université de Bretagne Occidentale. Nous souhaitons tout particulièrement renforcer les dispositifs et structures en partenariat de recherche à l’étranger avec nos partenaires, dans un esprit de co-construction des savoirs et des solutions permettant d’améliorer la qualité de vie des populations les plus vulnérables et visant à mieux protéger l’environnement », précise Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD. 

Les actions concrètes de cet accord-cadre

Pour ce faire, l’UBO et l’IRD s’engagent à s’informer mutuellement des projets de création ou de renouvellement de structures de recherche internationales susceptibles de correspondre à leurs priorités scientifiques communes. Ils favoriseront également la participation de leurs chercheurs à leurs structures de recherche internationales respectives et œuvreront à la structuration de leurs réseaux d'outils de collaboration à l'international dans un objectif de complémentarité et d'harmonisation.

 

>> Consulter le communiqué de presse


Contacts presse