Françoise Mathieu-Daudé, chercheur IRD affectée en Polynésie française, est partie prenante d’un programme lauréat de l’appel à projet du Fonds Pacifique 2021. Le programme SUMOPAC « Surveillance des moustiques vecteurs et des agents pathogènes responsables de maladies infectieuses émergentes dans le Pacifique » a été accepté pour financement à hauteur de 100 000 € pour une durée de 24 mois (2021-2023).

Le programme SUMOPAC, dont le coût total est de 208 000 €, rassemble plusieurs partenaires ou institutions de la région Pacifique Sud tels le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO ; Australie), le Ministry of Health des Iles Cook, le Scientific Research Organisation of Samoa (SROS ; Samoa), l’Institut Louis Malardé (ILM ; Polynésie française) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).

Le projet SUMOPAC vise à renforcer les capacités et les moyens locaux dans le Pacifique pour la surveillance des maladies à transmission vectorielle. Il s'agit d'élaborer et de valider sur le terrain des procédés améliorés et adaptés au contexte insulaire tropical de collecte, de traitement et d'analyse d’échantillons de moustiques, afin d'identifier les espèces de moustiques vecteurs et de détecter les agents pathogènes qu'ils transmettent. Les évaluations terrain seront réalisées en Polynésie française, aux îles Cook et aux Samoa. Ce projet aboutira à la mise en place d'un protocole de surveillance pour la détection rapide et précoce des maladies à transmission vectorielle représentant une menace pour la santé publique, et permettra ainsi d'optimiser la planification et la mise en œuvre des stratégies innovantes de contrôle des vecteurs dans le contexte insulaire du Pacifique.

Françoise Mathieu-Daudé est chercheur IRD rattachée à l’UMR MIVEGEC (IRD, CNRS, Université de Montpellier) et accueillie en partenariat au sein du Laboratoire d’Entomologie Médicale de l’ILM (site de Paea à Tahiti).

Pour plus d’informations : Françoise Mathieu-Daudé (francoise.mathieu-daude@ird.fr)